publicité

Apple va finalement bien dégrader les performances de l'iPhone X


Technologie : Apple avait déclaré que l'iPhone X n'en aurait probablement pas besoin. Quelques mois plus tard, le fabricant déploie finalement aussi sa fonction iOS de limitation des performances sur l'iPhone X, l'iPhone 8 et l'iPhone 8 Plus.

 

L'iPhone X, lancé le 3 novembre 2017, dispose désormais de la fonction de limitation du processeur d'Apple.

La fonctionnalité controversée de gestion des performances d'Apple pour éviter les arrêts imprévus a été étendue à l'iPhone X, l'iPhone 8 et l'iPhone 8 Plus de 2017.

Des mises à jour matérielles finalement insuffisantes

Cette fonctionnalité a été intégrée cette semaine dans les nouveaux modèles d’iPhone dans la version iOS 12.1 et Apple le confirme dans une page de support mise à jour discrètement et publiée pour la première fois l’année dernière sur le comportement de la fonctionnalité dans iOS 11.3.

iOS 11.3 réduisait les performances sur iPhone 6, iPhone 6 Plus, iPhone 6s, iPhone 6s Plus, iPhone SE, iPhone 7 et iPhone 7 Plus équipés de batteries vétustes et usées, et offrait un moyen de désactiver cette fonctionnalité au détriment de la stabilité.

Voici des instructions pour connaître l’état de santé d’une batterie d’iPhone sous iOS 11.3 et versions ultérieures.

Apple avait déclaré aux sénateurs américains en février que l'iPhone 8 et l'iPhone X disposaient de "mises à jour matérielles" et que donc la limitation du processeur n'était pas aussi nécessaire. Cependant, le fabricant n’excluait pas la possibilité que cette fonction puisse être implémentée à l’avenir.

"Les modèles iPhone 8, iPhone 8 Plus et iPhone X incluent des mises à jour matérielles permettent un système de gestion des performances plus avancé et à iOS de plus précisément anticiper et éviter un arrêt inattendu" expliquait Apple.

Cette situation a été traduite dans la page Performances et batterie de l'iPhone d'Apple pour iOS 11.3 de la manière suivante :

"L'iPhone 8 et les versions ultérieures utilisent une conception matérielle et logicielle plus avancée qui fournit une estimation plus précise des besoins en énergie et de la capacité de la batterie afin d'optimiser la performance globale du système. Cela autorise un système de gestion des performances différent qui permet plus précisément à iOS d'anticiper et éviter un arrêt inattendu."

Des effets potentiellement moins "perceptibles" sur iPhone X et 8

"En conséquence, les effets de la gestion des performances risquent d'être moins perceptibles sur les iPhone 8 et ultérieurs. Au fil du temps, les capacités et performances de pointe des batteries rechargeables de tous les modèles d'iPhone diminueront et devront éventuellement être remplacées."

A la suite de la publication de la version iOS 12.1 de cette semaine, Apple a mis à jour deux parties du même document.

Sous les sections "État de la batterie" et "Prévention des arrêts inattendus", la page stipule :

"A partir d'iOS 12.1, l'iPhone 8, l'iPhone 8 Plus et l'iPhone X incluent cette fonctionnalité, mais la gestion des performances peut être moins visible en raison de leur conception matérielle et logicielle plus avancée."

Apple a précédemment déclaré qu'une "batterie normale devrait conserver jusqu'à 80% de sa capacité d'origine à 500 cycles de charge complets".

Au-delà, la batterie de tous les modèles d'iPhone peut être dégradée, ce qui peut prendre 18 mois à peine après la première utilisation si le téléphone a subi environ 90 charges sur un trimestre.

Cela fait maintenant exactement un an que l'iPhone X est sorti et un peu plus d'un an pour l'iPhone 8 et l'iPhone 8 Plus. Cette période pourrait signifier qu'au moins certains de ces modèles avec mises à jour matérielles se rapprochent des 500 cycles de charge.

Article "iPhone X gets speed throttling, months after Apple said it probably doesn't need it" traduit et adapté par besthostingsearch.com

A lire aussi :

Apple reconnaît avoir ralenti d'anciens iPhone pour préserver leur batterie

Face à la polémique qui enfle, Apple a du reconnaître que les performances des iPhone 6 avaient été réduites. Si...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

12 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • Mais quels sont donc les fantastiques changements dans iOS qui rendent nécessaire cette dégradation de performance ?
      
    • @Traroth : iOS n'a rien à voir là-dedans. Les performances doivent être dégradées pour des questions matérielles, parce qu'utiliser le hardware au maximum de ses capacités n'est pas compatible avec un usage sûr et optimum du portable.
  • 
  • Il faudrait arrêter de gober tout ce qu'apple dit sans réfléchir.
    Tu ne peux garder un téléphone haut de gamme plus d'un an en utilisation complète sans l'abîmer ? Mais redescend sur Terre, comment tu m'explique que les smartphones Android tiennent plusieurs années sans réparation du hardware, et en ayant des performances améliorées a chaque mise a jour ?
    Apple vous prend pour des cons, libre à vous de continuer à faire comme si ils étaient des gentils geek dans un garage, mais ne venez pas influencer d'autres personnes avec vos conneries.
  • 
  • @Wasteak : alors comment expliquer que mon dernier appareil Android a tenu moins d'un an ?

    Oui, il faut arrêter de raconter des conneries et redescendre sur Terre. Android n'est qu'un système d'exploitation, alors que les problèmes d'autonomie sont purement matériels.

    Les appareils qui offrent des performances plus importantes ont plus de chances d'accélérer le vieillissement de la batterie, indépendamment de l'OS installé. Donc arrêter de prendre les gens pour plus cons que vous ne l'êtes, en commençant par comparer ce qui est comparable.
  • 
  • Heureusement qu'Apple conçoit à la fois le hardware et le software.
      
    • @Freedomtech : à sa décharge, Apple n'a pas conçu, ni ne fabrique, les batteries à l'origine du problème.

      Rappelons que c'est le mauvais comportement de ces dernières lorsqu'elles ont trop vieilli qui provoque une baisse de l'autonomie et des arrêts inopinés, et qu'on constate également ce phénomène sur des appareils mobiles d'autres marques... sans que la presse n'en fasse des gorges chaudes, d'ailleurs.

      La faute d'Apple semble être d'avoir apporté dans un premier temps une solution au problème sans en informer les utilisateurs ni leur laisser le choix de la refuser, ou de ne pas avoir assez communiqué sur cette décision (qui restait néanmoins conforme aux principes historiques de la marque, en l'occurrence exiger le moins possible des utilisateurs qu'ils interviennent techniquement).

      Pour donner une image, c'est un peu comme si un fabricant d'allumettes s'était mis à en ignifuger l'extrémité afin d'éviter que ses clients se brûlent les doigts, et que ces derniers s'étaient mis à lui reprocher le raccourcissement de la longueur à brûler et à l'accuser d'obsolescence programmée.

      Maintenant que la firme a fait marche arrière en donnant un plus large accès aux réglages liés à l'autonomie des batteries, on trouve le moyen de le lui reprocher et de la rendre responsable des inconvénients d'une technologie généralisée dont elle n'est absolument pas à l'origine.

      Ajoutons à cela qu'aujourd'hui la plupart des râleurs ne comprennent même pas vraiment de quoi il retourne ou ne font pas partie de ses clients.

      Il paraît inapproprié de se focaliser sur cette question, alors qu'il y aurait indubitablement d'autres critiques à formuler, justifiées celles-la, concernant les produits et la politique d'Apple.
  • 
  • Facile de blâmer le fournisseur de batteries. Qui peut croire une seconde qu'une société comme Apple se laisserait refiler et installerait sans rechicher des lots de batteries non-conformes à LEURS spécifications dans leurs téléphones.
    Ce n'est pas une nouveauté que les performances des batteries se dégradent avec le temps et tous les fabricants de smartphones doivent composer avec ça. Mais il y a deux manières de le faire: soit on dégrade les performances à mesure que la batterie se dégrade (méthode Apple il semble), soit on intègre suffisement de marge de sécurité pour que même 30% moins performante, la batterie puisse encore donner suffisement de courant au téléphone pour garantir son fonctionnement stable.
    Qu'en 2018 des téléphones sortent encore avec ce genre de limitations n'est pas sérieux. Si un Nexus5x d'il y a trois ans ou un OnePlus3 d'il y a deux ans et demi (des appareils qui coûtent la moitié d'un iPhone) tournent toujours à la même vitesse qu'au premier jour avec sa batterie d'origine, même si elle est devenue moins endurante, comment se fait-il qu'Apple n'y arrive pas???
    Apple n'est pas le seul à jouer à ce jeu, mais puisqu'il y a des constructeurs qui montrent qu'on peut faire les choses correctement, l'excuse n'est pas permise.
  • 
  • @DiamondFlyer : ce qui n'est pas sérieux, c'est qu'on achète des batteries dont la qualité est de moins en moins maîtrisée.

    Les répercutions sont particulièrement visibles sur les appareils (donc Apple) dont les batteries sont remplaçables : pour un usage constant, en une décennie la longévité des batteries Li-ion neuves que mon entourage et moi-même utilisons a été réduite de plus de la moitié, parfois beaucoup moins. J'ai notamment dû remplacer une batterie qui avait duré sept ans par une autre qui n'a même pas tenu un an, puis par une autre qui a tenu trois ans.

    Et puisque vous parlez du Nexus 5X, un de mes collègues a un eu un dont il a déjà dû changer la batterie deux fois, et un autre déjà un fois. Cela me semble suggérer que, contrairement à ce que vous affirmez, les autres constructeurs ne s'en sortent pas mieux qu'Apple... sauf qu'on n'en parle pas trop dans les médias.


    Par ailleurs, parler de « marges » n'a pas de sens si vous ne précisez pas la situation de référence par rapport à quelle vous les appliquez, ni si vous omettez de justifier le choix de cette référence. Vous ne pouvez donc pas évoquer celles choisies par Apple (que vous ignorez) sans tomber dans le procès d'intention.

    En effet, il arrive toujours un instant où la batterie, même neuve, voit sa tension chuter au-dessous du minimum nécessaire pour garantir le fonctionnement de l'appareil : c'est l'autonomie. Et il arrive forcément un jour où ce moment survient tellement tôt que l'appareil devient pratiquement inutilisable : c'est la durée de vie. Et comme vous le rappelez très justement, les batteries ont toutes une durée de vie limitée.

    Or, si l'autonomie initiale des smartphones est bien spécifiée, la longévité des batteries n'est jamais indiquée par les constructeurs. En pratique, c'est un paramètre qu'on découvre à l'usage, après plusieurs années.

    Partant, hormis le fait que le changement de batterie exige une opération de maintenance (ce qui justifie d'ailleurs que je n'utilise pas ce type d'appareil), je ne vois pas en quoi Apple serait responsable du fait que la batterie, produite par un constructeur tiers, arrivera un jour en fin de vie.


    Ce qu'on a reproché à Apple, c'est d'avoir augmenté la longévité de la batterie sans demander son avis à l'utilisateur (et en réduisant assez insensiblement les performances).

    Aujourd'hui, la firme offre à cet utilisateur la possibilité de faire lui-même un compromis entre profiter de performances maximales et augmenter la longévité de sa batterie. Je ne vois pas comment il serait POSSIBLE de faire mieux. On pourrait en revanche reprocher à certains concurrents de ne pas le proposer.
  • 
  • @pépé75
    >"Il paraît inapproprié de se focaliser sur cette question, alors qu'il y aurait indubitablement d'autres critiques à formuler, justifiées celles-la, concernant les produits et la politique d'Apple."

    Tout à fait vrai mais c'est un "tout" quand on a payé le prix fort un matériel vanté pour ses performances on entend pouvoir en disposer en l'état et pas se retrouver 2 ans après avec un bridage, quand on vend du premium il faut assurer le premium jusqu'au bout en remplaçant l'élément défectueux ou en prorogeant la garantie afin de permettre aux insatisfaits de réagir. Chez Apple l'argent ne circule que dans un sens.
      
    • @jeanloupdesbordes : aujourd'hui (et contrairement à ce qui était imposé précédemment), si vous achetez un iPhone (ce qui n'est pas mon cas, pour des raisons de choix personnel), vous avez justement la possibilité de profiter du maximum des performances permises.

      Par ailleurs, on ne remplace pas une batterie li-ion parce qu'elle est « défectueuse », mais juste parce qu'elle est arrivée *normalement* en fin de vie, comme cela arrive sur tous les appareils qui en sont équipés. PARCE QUE C'EST DU CONSOMMABLE.

      Je vous accorde que le fait que la batterie ne puisse pas être remplacée simplement par l'utilisateur est à l'origine d'un gros business. Mais force est de constater que Apple n'est pas le seul dans ce cas-là.
  • 
  • "Offrir un compromis au lieu de tenir ses promesses"

    "Les performances doivent être dégradées pour des questions matérielles, parce qu'utiliser le hardware au maximum de ses capacités n'est pas compatible avec un usage sûr et optimum du portable."

    Ces propos ne sont pas très rassurants et totalement contraires à votre autre affirmation ci-après :
    "@jeanloupdesbordes : aujourd'hui (et contrairement à ce qui était imposé précédemment), si vous achetez un iPhone (ce qui n'est pas mon cas, pour des raisons de choix personnel), vous avez justement la possibilité de profiter du maximum des performances permises."

    "La faute d'Apple semble être d'avoir apporté dans un premier temps une solution au problème sans en informer les utilisateurs..."

    La faute d'Apple est surtout de concevoir des produits dotés d'une d'autonomie insuffisante aux regards de leurs performances... il suffit de comparer avec les batteries des concurrents dans les faits sur les autonomies ! Et ensuite comme vous le suggérez d'avoir tenté de faire "un petit coup en douce".
  • 
  • je crois que dans ce débat, tous les fabriquants sont à jeter dans le même sac... c'est l'idée même de coller les batteries (soit-disant pour gagner 3 micropoils d'épaisseur?) et de rendre d'une manière plus générale toute opération de maintenance basique sur le hardware quasi-impossible pour le quidam moyen qui est aberrante !

    Conséquence, certains (moi en tout cas...) n'achètent du nouveau hardware que si la batterie est amovible, si la mémoire n'est pas soudée, si le HD est accessible etc...

    Bref, mon dernier laptop personnel date de 2012...
publicité