publicité

Blackberry Curve 9380 : des imperfections gênantes


Test : Malgré ses difficultés actuelles, RIM ne baisse pas les bras et lance Blackberry Curve 9380. Il abandonne l’habituel clavier Azerty physique pour ne proposer qu’un unique écran tactile. Sur un secteur où Google et Apple écrasent la concurrence, Blackberry peut-il encore tirer son épingle du jeu ? Le Curve 9380 s’impose t-il comme un produit incontournable pour une clientèle professionnelle ?

 |  Image 1 sur 7

Un écran tactile à la place du clavier
Pour rédiger vos messages, vous devrez recourir au clavier virtuel du Curve 9380. Dès les premiers messages, on regrette l’absence d’un clavier physique. En mode portrait, les touches sont un peu trop rapprochées et il faudra rédiger lentement pour éviter les fautes de frappe. En mode paysage, les choses s’arrangent un peu, mais les erreurs sont encore au rendez-vous.

Le système d’écriture prédictive est toujours aussi efficace et vous permet de gagner du temps dans la rédaction. On retrouve la plupart des symboles et des signes de ponctuation sur plusieurs claviers. Pour les accents, il suffit de rester appuyé longtemps sur la lettre voulue.

Une panoplie de smileys est disponible pour égayer vos messages. Côté options, en appuyant sur la touche home sous l’écran vous pourrez paramétrer de nombreux réglages : langue de saisie, vérification orthographique, ajout de pièces jointes, filtrage des messages, notification…

A lire aussi :

Samsung Galaxy Note : un compagnon très efficace pour les pros

Samsung agrandit sa gamme Galaxy en livrant un produit hybride, à mi-chemin entre un smartphone et une tablette tactile....

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité