publicité

Facebook : les utilisateurs boudent, la publicité ralentit


Business : Le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens et mensuels sur les marchés les plus rentables de Facebook est resté pratiquement inchangé d'un trimestre à l'autre. Mais pas de quoi décourager les investissements publicitaires, pour le moment, même si le ralentissement est net.

 

Facebook a publié mardi ses résultats financiers du troisième trimestre, présentant des résultats supérieurs aux attentes. Les utilisateurs actifs chaque jour sur les marchés les plus rémunérateurs pour Facebook sont en revanche restés stables.

Le géant des réseaux sociaux - et surtout de la pub - a annoncé un bénéfice dilué par action de 1,76 dollar, pour un chiffre d'affaires trimestriel de 13,727 milliards. Les analystes tablaient sur respectivement 1,47 et 13,78 milliards de dollars.

Déclin des utilisateurs en Europe

Les utilisateurs actifs quotidiens (DAU) ont atteint en moyenne 1,49 milliard en septembre 2018, soit une augmentation de 9% par rapport à l'année précédente. Les utilisateurs actifs mensuels s'élevaient à 2,27 milliards au 30 septembre 2018, soit une hausse de 10% sur un an.

Aux États-Unis et au Canada, les DAU étaient stables par rapport au trimestre précédent, à 185 millions. En Europe, les DAU ont diminué de 279 millions à 278 millions au cours du dernier trimestre.

En ce qui concerne le nombre d’utilisateurs mensuels, il est aux États-Unis et au Canada de 242 millions, contre 241 millions trois mois auparavant. En Europe, les MAU sont passés de 376 millions à 375 millions.

Le trimestre dernier, les actions de Facebook avaient chuté de plus de 20% après l'annonce par la société de la stagnation de sa croissance sur ces marchés clés. Elle pourrait mieux résister cette fois.

Facebook y travaille en tout cas. La firme a ainsi souligné l'étendue de ses services, parmi lesquels Facebook, WhatsApp, Instagram et Messenger. Plus de 2,6 milliards de personnes utilisent aujourd’hui au moins un de ses services chaque mois et plus de 2 milliards en utilisent au moins un chaque jour en moyenne.

Les recettes publicitaires sur mobile au troisième trimestre ont représenté environ 92% des recettes publicitaires, contre 88% environ un an plus tôt. Et dans un communiqué, le PDG Mark Zuckerberg a souligné les fonctionnalités et les services susceptibles de créer de nouvelles opportunités de revenus.

Facebook veut muscler la pub des stories

« Notre communauté et notre entreprise continuent de croître rapidement et à présent, plus de 2 milliards de personnes utilisent au moins un de nos services chaque jour » a insisté Zuckerberg. « Nous construisons les meilleurs services de messagerie privée et de stories, et la vidéo et le commerce offrent d'énormes possibilités. »

Lors d'une téléconférence mardi, le PDG a assuré que la messagerie et les stories représentaient désormais la grande majorité de la croissance du partage observée par Facebook. Les stories, copiées sur Snapchat, ont pris leur envol sur Instagram et Whatsapp.

Le géant cherche désormais à répliquer la recette sur son réseau social principal, mais avec un succès mitigé jusqu’à présent. « Les efforts pour passer du fil d’information d’abord à des stories n’ont pas été aussi fluides que je l’espérais » a reconnu Zuckerberg.

Une simple question de temps. Pour le fondateur, les stories Facebook « seront bientôt dans une meilleure position. » Quant au développement de la publicité pour ces stories, cela « prendra un certain temps. »

Les annonceurs ont mis du temps à comprendre comment exploiter le fil Facebook, a relativisé la directrice des opérations, Sheryl Sandberg, soulignant qu'une publicité vidéo sur Facebook n'était pas la même chose qu'une publicité télévisée.

« Les Stories sont un nouveau format » insiste Sandberg. « Encore une fois, c'est un nouveau muscle pour les annonceurs. » Et Facebook est bien décidé à les pousser vers la salle de sport pour une pratique intensive.

A lire aussi :

Facebook accusé d’avoir trompé les annonceurs, puis d'avoir essayé de le cacher

Une plainte accuse le réseau social d’avoir été informé du fait que ses statistiques aux annonceurs étaient gonflées, et...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité