publicité

Freebox v7 : le point sur les rumeurs et les infos


Technologie : Les deux box du trublion sont sur le point de débarquer. L'occasion de faire le point sur ce que l'on sait et les spéculations.

Info : un contexte tendu

Free ne peut plus trop attendre. La relance de son activité fixe apparaît aujourd'hui comme de plus en plus urgente et la Freebox v7 sera au centre de cette offensive.  Car malgré ses multiples promotions autour de sa "vieille" Freebox Révolution qui a plus de 7 ans, l'opérateur continue à perdre des plumes dans le fixe, ce qui impacte ses performances globales. Free le reconnaît d'ailleurs sans ambages.

"Les résultats du 1er trimestre étant en-dessous des attentes, aussi bien en termes de recrutements qu'en termes d'activité, le Groupe fait évoluer son approche commerciale afin de redynamiser la croissance du Groupe et d'accélérer le déploiement vers le Très Haut Débit fixe et mobile dès les prochains trimestres", peut-on lire dans un communiqué. 

 

"Dans un marché très promotionnel, le Groupe enregistre une baisse de 1,6% de son chiffre d'affaires fixe par rapport au 1er trimestre 2017. Il s'établit à 672 millions d'euros au 31 mars 2018". Cette baisse s'explique par "la forte pression concurrentielle sur le marché, la légère décroissance de la base d'abonnés, l'impact des promotions, ainsi que de l'impact négatif de la TVA sur les offres audiovisuelles".

Malgré son bond dans la fibre avec un gain de 90.000 abonnés (646.000 au total), Free voit sa base de clients fixe baisser de 19.000 sur le trimestre, à cause de ses difficultés dans l'ADSL. Le revenu moyen par abonné (ARPU) fixe est également en baisse, perdant 1,60 euro sur un an, pour s'établir à 32,90 euros.

Free annonce ainsi le "déploiement d'une nouvelle approche commerciale afin de redynamiser la croissance du Groupe et d'accélérer le déploiement vers le Très Haut Débit fixe et mobile dès les prochains trimestres.", peut-on lire dans un communiqué. Cette nouvelle approche passera donc par la Freebox v7.

Info : le calendrier du lancement

Invité des 20 ans de l'EBG, Xavier Niel, le patron d'Iliad, a confié que la Freebox v7 serait annoncée "à la rentrée, la date est fixée". Le lancement aura lieu "entre le 20 août et le mois d’octobre", a-t-il ajouté, selon OuatchTV. "Elle est en production". 

Info : deux versions, dont une très premium et innovante

"Elle ne correspond à rien de ce qui existe déjà. Une nouvelle box doit apporter un nouvel usage, on ne regarde plus vraiment la télé, on veut inventer quelque chose dans la box qui vous donne envie de l'utiliser en allant au-delà de la télé. Si on invente pas un usage, ça sert à rien", a expliqué Xavier Niel. "Pour la prochaine Freebox, il faut que l'on crée un effet waouh en popularisant des usages et en inventant une nouvelle façon de consommer".

Le milliardaire est également revenu sur la philosophie de cette box : "A l’époque, on s’était rendu compte que la téléphonie et la télé pouvaient transiter par la liaison Internet. On a eu un coup de bol terrible en packageant les trois, et en créant la première box. On s’est dit : voyons comment le monde a évolué. Trouvons comment faire pour qu’un jeune de 20 ans, qui ne lâche pas son smartphone, ait envie d’une box aujourd’hui".

40 personnes travaillent en secret sur le projet, "Et on le fait avec des gens qui sont notre cible potentielle !", souligne Xavier Niel, ajoutant "c’est un produit que j’aime bien !"  

Info : elle sera plus chère

L'opérateur s'attache à préciser que ce positionnement conduira à "des prix plus élevés". C'est dans la logique des choses et il s'agit ici de démontrer que Free sera capable à terme de renouer avec la croissance et une rentabilité plus forte dans le fixe, grâce à la hausse du prix du forfait (aujourd'hui à 39,99 euros par mois) et de l'Arpu moyen. 

Rumeur : barre de son et assistant personnel

FrenchWeb affirme que le modèle premium pourrait intégrer une barre de son ou un équipement audio du prestigieux fabricant français Devialet. Rappelons que Xavier Niel est actionnaire du fabricant haut de gamme fondé en 2007. L'équipement audio en question pourrait être issu d'un brevet déposé par Free en 2015 décrivant un système audio évolué, avance Universfreebox. Ce dernier permettrait "de gérer ses flux audio domestiques à la volée, de manière dynamique et sans action compliquée de la part de l’utilisateur".

Mac Génération avance que la v7 intégrerait un assistant personnel vocal à la Google Home. "Une source anonyme nous a soufflé dans l'oreille que le fournisseur d'accès demanderait aux employés de ses centres d'appels d'enregistrer l'accroche verbale « OK Freebox » ainsi que dix mots piochés au hasard, dans des pièces spéciales équipées d'un micro" indiquent nos confrères.

L'objectif de cette opération présentée par la direction comme un "challenge" serait de collecter un maximum de prononciations et de tessitures vocales différentes pour "préparer" et alimenter l'assistant. Free entrerait donc de plein pied dans le marché émergent des assistants connectés pour le moment dominé par Google Home. Orange a également de fortes ambitions en la matière avec Djingo, son propre assistant qui sera lancé dans les prochains mois.

Si cette rumeur se confirme, elle illustrerait le tropisme "domotique" de la box et répondre aux fameux "nouveaux usages" mis en avant par l'opérateur. 

Rumeur : la box entrée de gamme sous Android TV et 4G

Selon Univers Freebox qui s'appuie sur une source proche du dossier, le boîtier tournerait sous Android TV et serait animé par des composants Qualcomm qui aurait récemment fait passer de nombreux tests à la box afin qu'elle soit certifiée par Google.

Concrètement, on trouverait donc un SoC Qualcomm composé d'un Snapdragon 835 et d'un modem X16, le support de la 4K Ultra HD et de la reconnaissance d’empreintes digitales, oculaire et faciale.

Le point intéressant est la présence de ce modem X16 qui gère à la fois la 4G et le Wi-Fi et supporte un débit maximum de 1 Gb/s. On peut donc imaginer que cette box puisse également fonctionner en 4G fixe, comme les 4G box de SFR ou de Bouygues Telecom qui permettent d'offrir du haut débit dans les zones où l'ADSL est faiblard.

Encore faut-il avoir une bonne couverture 4G du territoire, ce qui n'est pas encore le cas de Free Mobile.

A lire aussi :

Free : la Freebox v7 sera lancée entre le 20 août et octobre

Lors des 20 ans de l'EBG, Xavier Niel a lâché de nouvelles informations concernant la très attendue prochaine box de...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

3 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • L'article dit:
    "Free voit sa base de clients fixe baisser de 19.000 sur le trimestre, à cause de ses difficultés dans l'ADSL"
    Ben oui. Il y a des raisons...
    Exemple: Immeuble de Créteil, 120 logements.
    FREE et Orange fibrent l'immeuble jusqu'à l'étage les 12 et 13 juillet.
    Deux jours après, tous les logements apparaissent "éligibles à la fibre" sur le site d'Orange.
    Quatre jours après, Orange raccorde ses premiers logements et n'a cessé depuis de recruter.
    Trois semaines après, toujours rien de FREE.
    Nous ne sommes pas "éligibles" sur le site, le service clientèle, comme d'habitude, ne sait rien et dit "y a qu'à attendre".
    Et FREE, après, s'étonne que les clients passent chez Orange ??
    La box Révolution convient parfaitement, c'est la fibre qui manque.
  • 
  • Ce que je demanderai à une nouvelle Box, c'est un signal WiFi de meilleurs niveaux et un switch Ethernet 8 prises au lieu de 4 (mais tout cela est valable pour tous les fournisseurs d'accès).
    Jean

    Et une question : le CPL utilisé pour la liaison entre la Box et le décodeur TV n'est-il pas perturbé par le CPL d'un éventuel Linky ?
  • 
  • Pourquoi employer encore le terme de "Trublion" concernant Free ?
    Ça fait longtemps qu'il ne trouble plus ses concurrents, il fait désormais partie du paysage.
    Si on peut dire merci à Free d'avoir donner naguère un coup de pied dans la fourmilière et d'avoir ainsi aidé à la baisse moyenne dans le domaine du mobile aujourd'hui Free est rentré dans le rang. Ces forfaits ne sont pas particulièrement compétitifs notamment face à Bouygues et SFR.
    Son réseau 4 G n'est pas des plus performant ni suffisamment étendu, c'est bien joli de promettre de l'illimité mais si on ne peut jamais se connecter en 4G ça nous fait une belle jambe. Je préfère avoir 20 ou 30 go et pouvoir les utiliser.

    Free est devenu un spécialiste des annonces, après le "demain on rase gratis" maintenant c'est "demain vous allez voir ce que vous allez voir"
    Le but principal c'est évidement d'augmenter les prix et la marge de l'entreprise sous prétexte de nouveau matériel.
    Ça peut se comprendre d'un point de vue de bonne gestion d'une entreprise mais les clients eux souhaitent surtout un bon réseau et c'est là dessus que Free devrait travailler. Sa nouvelle extraordinaire box finalement je m'en fout un peu.
publicité