publicité

Heritage Bank : la transformation par l’open source


Open Source : L'open source, l'innovation et la collaboration sont des éléments clés de la transformation numérique d’Heritage Bank, selon le DSI de la banque.

 

Heritage Bank a accueilli un nouveau PDG en novembre 2015, Peter Lock, intervenant pour changer la façon dont la banque, appartenant à ses membres, envisageait la technologie.

Invité du Red Hat Forum de Sydney, Wayne Marchant, DSI de Heritage Bank, a déclaré que Lock avait lancé la transformation de l'organisation en installant un nouveau groupe de direction, auquel le DSI appartient.

Une DSI old school devenue agile

« Nous étions d'avis que si voulions réagir au changement numérique qui, nous le savions, allait arriver dans le secteur bancaire, nous devions prendre notre banque, qui est en réalité une banque physique avec un peu de présence numérique, et la changer en une banque numérique. Mais toujours avec cette présence physique, parce que nous pensons que les succursales sont un élément important » a-t-il expliqué.

« Mais être conscient des enjeux numériques et capable dans ce domaine était véritablement important. » Et cela passait notamment par des évolutions au niveau de l’IT du groupe. Wayne Marchant souligne à ce titre que l'équipe IT devait être transformée « de manière significative. »

« Nous étions très vieille école. Vieille école sur le développement et vieille école sur les outils. Nous avons donc décidé que le middleware était vraiment le point de départ - nous devions mettre les choses en harmonie car tout était trop lent. Faire des changements était trop lent, comme cela l’était pour l’intégration ou la mise en œuvre de quoi que ce soit. Et on ne parle pas de mois, on parle de 18 mois pour faire des choses - c’était beaucoup trop long » a-t-il poursuivi.

« Nous savions donc que démarrer par le middleware ferait une énorme différence pour notre entreprise. » Mais la partie la plus difficile de la transformation, selon Marchant, était de changer les personnes et leurs processus de pensée.

En raison du manque patent de compétences open source en interne, le DSI reconnaît que le défi s’annonçait particulièrement complexe.

« Nous n'avions pas les processus, ni la technologie, ni aucune compétence dans ce domaine. Nous avons donc dû apporter des changements significatifs » répond Marchant. A commencer par trouver un partenaire dans ce secteur.

« Nous avons choisi Red Hat car nous savions que Red Hat pouvait faire presque tout ce dont nous avions besoin sur notre stack. »

La techno oui, mais l'agile premier moteur de transformation

Heritage a ensuite adopté une approche différente pour la réalisation de grands projets IT via une nouvelle méthodologie introduite par Red Hat.

Le principe du Red Hat Open Innovation Lab est d'inclure toutes les personnes impliquées dans un projet donné dans un environnement unique chargé d'accélérer les progrès, en fournissant ce que Marchant décrit comme des bénéfices incrémentaux.

« Nous avons choisi les laboratoires d'innovation ouverts parce que nous savions qu'ils pourraient accélérer ce changement pour notre entreprise et qu'ils pourraient nous assister dans un changement énorme en très peu de temps, et amener notre personnel non seulement à l'évolution de la technologie, mais aussi le passage sur agile, qui était quelque chose de nouveau pour notre personnel » souligne le DSI.

Marchant précise que la banque a emmené l'ensemble de l’entreprise avec elle, pas seulement l'IT, mais y compris les cadres supérieurs et le conseil d'administration.

« Tout le monde pouvait alors voir le changement profond et l’évolution de la rapidité du delivery auquel nous pouvions parvenir grâce à agile, et sans même la technologie, simplement en modifiant notre façon de faire, puis en incluant la technologie et les changements en profondeur que nous pouvions apporter à notre business » poursuit-il.

Le DSI insiste sur le fait que la mise en place du laboratoire d'innovation impliquait de nombreuses formations, notamment les cours Red Hat que la banque avait achetés et que tous les employés du laboratoire pouvaient utiliser.

« Ils ont passé beaucoup de temps à suivre des cours de formation en ligne pour s'assurer qu'ils possédaient les compétences dont ils avaient besoin. Et ils étaient ensuite en mesure, au fur et à mesure de leur développement, de revenir à ce cours et de s'enseigner quelque chose s'ils ne savaient pas comment le faire » se félicite Marchant.

L'un des exemples de réalisation du laboratoire d'innovation est le développement d'une solution de paiement en temps réel, qui, selon Heritage, aurait pris des années en utilisant des méthodes traditionnelles. Le processus Red Hat a permis d’aboutir à un prototype opérationnel en 10 semaines.

Article "Heritage Bank touts Red Hat Innovation Lab as key to transformation success" traduit et adapté par besthostingsearch.com

Articles relatifs

Contenus sponsoriss

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité