publicité

Interview DSI - Jean-Luc Amagat, NextiraOne : « Le Cloud pour réajuster la puissance de feu là où elle est utile »


Cloud Computing : L’intégrateur mène des projets Cloud Computing en interne, pour ses utilisateurs, en plaçant sur le nuage les applications périphériques à SAP. Objectif : gagner en flexibilité et réduire les coûts. En externe, NextiraOne travaille à l’impémentation de Cloud privés pour ses clients.

Jean-Luc Amagat, NextiraOne : Nous avons deux axes de réflexion, un en interne et l'autre en externe. En interne, nous envisageons en fait de placer sur le Cloud l'ensemble des applications périphériques autour de SAP. Cela concerne ainsi tout ce qui est Business Intelligence, informatisation des forces de vente, outils de gestion de l'activité de nos techniciens sur le terrain... Donc tout ce qui est périphérique à notre cœur de métier et cœur de système d'information.

Cela en interne, c'est une volonté assez forte pour justement avoir une réduction des coûts palpable et une flexibilité en termes de réactivité par rapport à une croissance ou une décroissance de l'activité. Pouvoir réajuster la puissance de feu là où elle est utile.

Pour la préparation des rollout SAP, mise en œuvre à travers un datacenter, un blade farm, la virtualisation de nos environnements SAP, nous allons simplement compléter des serveurs physiques sur lesquels seront ajoutés des environnements virtuels. Et, petit à petit, nous allons incrémenter l'environnement SAP. Cela, c'est sur une application mature.

Dans le même temps, nous réfléchissons actuellement, et nous avons un premier projet, à du Cloud externe sur des applications périphériques de notre SI, dont l'automatisation des forces de vente avec du Salesforce.com que nous cherchons à connecter à SAP avec des connecteurs Salesforce.com.

L'axe le plus important pour nous est vraiment sur l'externe, c'est-à-dire clients. Nous avons de plus en plus de clients auxquels nous proposons du Cloud. En France, nous avons deux gros clients déjà sur du Cloud : la CNAV [Ndlr : Caisse nationale d'assurance vieillesse] et Ricoh Europe.

L'axe extérieur est plus important en ce sens que notre propre expérience en interne nous pousse a réellement mettre en valeur ce qui nous semble être le plus porteur, c'est-à-dire cette flexibilité et cette adaptation entre le coût réel et le coût utilisé.

La CNAV est ainsi en train de passer sur du Cloud privé pour ses applications. Nous les aidons sur ce projet. Nous utilisons pour cela notre expérience afin de démontrer qu'au-delà du simple discours marketing, c'est une réalité en interne chez nous.

A lire aussi :

Le DevOps, c'est prendre les bonnes décisions, pas des cycle plus rapides

Le stratège d'Amazon Web Services, Mark Schwartzk, préconise une plus grande autonomie pour les équipes IT afin qu'elles...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité