publicité
Données et voix : les nouveaux enjeux de l'interconnexion de sites

La 4G pose les bases de l’interconnexion de sites via réseau mobile


Technologie : Les entreprises comptent de plus en plus de collaborateurs nomades et de télétravailleurs. Avec la généralisation des applications dans le cloud, ils génèrent et consomment de plus en plus de data mobile.

L’évolution des réseaux mobiles, la 4G en particulier, a démocratisé l’utilisation des applications d’entreprise, en situation de mobilité. « Avec la 4G, on est beaucoup plus proche de la fibre optique que du SDSL en matière de latence et de débit, compare Celine Lazard, responsable marketing chez Bouygues Telecom. Ces deux indicateurs sont importants dans le cadre d’une interconnexion de sites, pour connecter les collaborateurs nomades au réseau privé de l’entreprise et pour tous les usages professionnels de manière générale ».

 

En effet, en 4G, les débits peuvent atteindre plusieurs dizaines de mégaoctets (Mo) par seconde, en fonction de la distance qui sépare un utilisateur d’une antenne et du nombre de personnes qui y sont simultanément connectées.

En conséquence les professionnels, à l’image du grand public, consomment de plus en plus de data mobile. Déjà, dans une étude diffusée en 2016, la société iPass, un fournisseur de solutions de connectivité mobile, estimait qu’en moyenne chaque collaborateur nomade consommait 760 Mo de donnés par jour. C’était, déjà, quatre fois plus qu’il y a quelques années, relève l’étude.

Cloud et appels vidéo consomment la bande passante

Sans surprise, le Cloud est l’une des premières raisons de la hausse de la consommation de data mobile. Les applications fournies à la demande (Saas) de gestion de la relation client, de messagerie électronique, de communications unifiées, de partage de documents, de vidéoconférence et de webconférence se généralisent chez les entreprises. Elles voient dans ce mode de consommation des logiciels un moyen de réduire leurs coûts et d’être plus productives. Les applications hébergées dans le cloud sont disponibles n’importe où, n’importe quand, dès lors qu’une connexion à Internet (fixe ou mobile) est disponible.

Dans le même temps, des applications telles que FaceTime et Skype for business sont de plus en plus utilisées. IPass estime que les appels vidéo représentent à eux seuls plus de 44% du volume de données consommé chaque jour.

« La 4G implique une augmentation très importante des flux provenant des utilisateurs nomades.Ils sont de plus en plus nombreux, utilisent une grande variété de terminaux et se connectent à n’importe quel réseau, pour accéder aux ressources de l’entreprise, constate Géraldine Steinberg, directrice marketing stratégie et innovation au sein de la division connectivité chez Orange Business Services. Les entreprises doivent alors à la fois garantir un confort d’utilisation avec un bon débit,et la sécurité des échanges ».

Le réseau mobile pour ajouter rapidement de la capacité sur site

Dans la foulée, pour absorber ce développement des usages mobiles les entreprises doivent, augmenter la capacité de leurs réseaux d’interconnexion. La 4G permet alors d’ajouter des connexions à Internet supplémentaires sur un ou plusieurs sites. En l’espace de quelques jours, voire quelques heures, via le déploiement d’un routeur 4G, une entreprise peut monter en débit sur tout type de site (permanent, temporaire, sédentaire, itinérant…).

Pour assurer la qualité des échanges, parce que les quatre opérateurs mobiles n’offrent pas le même niveau de couverture en 4G (98% de la population couverte par Orange, 96% par Bouygues Telecom et SFR et 89% par Free), des opérateurs alternatifs (Linkt, Netcom…) proposent aux entreprises de choisir une forfait mobile 4G, disponible sur le meilleur réseau en fonction de la localisation de leurs collaborateurs. Ainsi, pour chacun d’entre-eux, elles choisissent le réseau le plus adapté et le plus disponible.

Avec la 5G viendra la répartition des ressources du réseau mobile

La 4G répond globalement aux besoins actuels des entreprises. Mais la demande ne cesse de croitre et la 5G (dont les premiers tests en conditions réelles ont démarré cette année) satisfera d’ici peu cet appétit féroce. « Grâce à la 5G, les entreprises feront passer les flux gourmands en bande passante de manière encore plus rapide. Cette technologie est idéale pour toutes les applications temps réel comme la vidéo, voire dans le domaine de la robotique, de l'automobile ou de la télémédecine », illustre Celine Lazard, responsable marketing chez Bouygues Télécom.

En plus de proposer des performances accrues, la technologie 5G permettra aux opérateurs de partager de façon optimale les ressources mobiles, en fonction des applications qui y transiteront. C’est le principe de « slicing » de réseau. Dans un rapport présentant les enjeux de la 5G, l’autorité française de régulation des télécoms, l’Arcep, explique que « pour les besoins d’ultra haut débit, comme la vidéo 4K, 8K, 3D ou la réalité virtuelle, un certain nombre de performances, comme l’efficacité spectrale, le débit maximal et la capacité globale du réseau, peuvent être atteintes au détriment d’autres, comme la latence ou la densité de connexions simultanées.

A l’inverse, lorsque une connexion massive simultanée d’objets connectés doit être gérée, le réseau concentre ses ressources et utilise les technologies nécessaires à la résolution de cette tâche, mais il n’est pas en mesure, par exemple, d’utiliser aussi efficacement le spectre ou d’assurer une faible latence. Enfin, lorsque des communications ultra fiables, avec une très faible latence sont nécessaires, le nombre de communications simultanées, le débit ou encore l’efficacité spectrale peuvent être réduits ».

Géraldine Steinberg d’Orange Business Services résume ainsi: « le réseau mobile entre dans le paysage des solutions d’interconnexion de sites. Il était jusqu’alors considéré comme un marché de niche. Mais avec la 5G, il pourra devenir un standard comparable à la fibre ».

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité