publicité

Les manipulations publicitaires des apps mobiles pour enfants


Business : Monétisation à tout prix par la publicité ? Une étude américaine égratigne les éditeurs d'applications mobiles destinées aux enfants, nombreuses à diffuser des publicités "manipulatrices" et "trompeuses". L'indifférence de Google et Apple sur leurs boutiques d'apps ?

 

Avez-vous déjà remarqué que vos enfants cliquaient sur des publicités lorsqu'ils jouaient à des jeux sur smartphone ? Selon une nouvelle étude, de nombreuses applications pour enfants sont remplies de publicités, et certains enfants pourraient ne pas être en mesure de différencier les publicités des jeux.

Des chercheurs dirigés par la faculté de médecine de l'Université du Michigan ont étudié 135 applications populaires vendues et utilisées par des enfants de cinq ans et moins et ont découvert que 95% d'entre elles contenaient au moins un type de publicité.

Mais surtout, certaines des publicités sont "manipulatrices" et "trompeuses", selon l'étude publiée dans le Journal of Development and Behavioral Pediatrics.

Un abus des relations parasociales

Selon l'étude, les publicités dans les applications pour enfants se présentent sous différentes formes, notamment des vidéos de teaser qui interrompent le jeu, des achats intégrés, des invitations à partager sur les réseaux sociaux et des publicités masquées contenant des symboles trompeurs tels que "$". Selon l'étude, il peut être difficile de distinguer les publicités du jeu pour les jeunes enfants.

Les chercheurs ont également constaté que les applications gratuites contenaient beaucoup plus de publicités trompeuses, gênantes et inappropriées pour les jeunes enfants. Les applications pour enfants utilisent également souvent des personnages de jeu dans les publicités pour inciter les enfants à cliquer dessus.

"Les enfants sont connus pour développer des relations parasociales émotionnelles et de confiance avec les personnages des médias, et accordent plus d'attention aux personnages connus" écrivent les chercheurs, dirigés par la pédiatre Jenny Radesky. L'utilisation de ces personnages dans les publicités "est un abus des relations parasociales" jugent-ils.

Les chercheurs considèrent en outre que certaines pratiques publicitaires pourraient enfreindre les règles de la Federal Trade Commission concernant la publicité destinée aux enfants et suggèrent que les magasins d'applications devaient mieux protéger les consommateurs lorsque les contenus se destinent aux enfants.

"Les enfants de tous les milieux socio-économiques méritent d'avoir accès à des contenus de qualité qui ne sont pas saturés de marketing ou au design persuasif" déclare Radesky dans un communiqué. Elle ajoute que les régulateurs de contenu publicitaire devaient envisager de limiter les publicités dans les applications pour enfants; les développeurs d'applications doivent accorder aux pubs moins de temps dans les applications; et les app stores doivent examiner davantage les applications avant de les afficher dans des sections axées sur la famille.

Article "Popular kids apps are full of 'manipulative' ads, study finds" traduit et adapté par besthostingsearch.com

A lire aussi :

Français, lâchez donc un peu vos écrans !

Hyperconnecté le Français ? Pas de doute, selon le sondage commandé par la Fondation April pour son 1er baromètre sur le...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité