publicité

Mozilla annonce un partenariat avec ProtonVPN pour diversifier ses revenus


Technologie : Certains utilisateurs de Firefox pourront acheter une version ProtonVPN pour 10 $/mois. Une partie de l'argent servira à soutenir Mozilla et Firefox. Les utilisateurs de réseaux WiFi publics non sécurisé sont ciblés.

Mozilla annonce son intention de tester un partenariat avec ProtonVPN dans l'espoir d'obtenir une future source de revenus. À partir du mercredi 25 octobre, Mozilla prévoit de sélectionner un petit nombre d'utilisateurs de Firefox et de leur montrer une publicité destinée à les inciter à acheter un abonnement mensuel à ProtonVPN.



Seuls les utilisateurs de Firefox basés aux États-Unis et utilisant la dernière version de Firefox 62 pour les versions de bureau (Windows, Mac et Linux) sont éligibles pour l'instant. L'expérience sera limitée dans le temps et Mozilla évaluera son succès avant de l'étendre à sa base d'utilisateurs mondiale.

L'annonce sera affichée dans une fenêtre contextuelle de type "doorhanger" dans le coin droit du navigateur Firefox lorsque les utilisateurs sont connectés à un réseau WiFi public non sécurisé.


Image : Mozilla

Les utilisateurs qui cliquent sur l'annonce seront redirigés vers une page sécurisée où ils pourront acheter un abonnement mensuel au service ProtonVPN pour 10 $. Mozilla dit qu'une partie des recettes ira à ProtonVPN. Et une partie à la fondation.

"Même si Mozilla traite ces abonnements, les utilisateurs qui s'abonneront au service via Mozilla recevront exactement les mêmes logiciels et les mêmes avantages que ceux fournis avec notre abonnement ProtonVPN Plus" déclare ProtonVPN dans un billet de blog. Le plan ProtonVPN Plus coûte également 10 $ par mois sur le site ProtonVPN, mais les utilisateurs qui l'achètent sur le site de Mozilla auront la satisfaction morale d'avoir aidé Firefox à rester à flot.

"Le partenariat entre Mozilla et ProtonVPN est une expérience visant à trouver de nouvelles façons de protéger les utilisateurs d'Internet tout en garantissant que le développement de logiciels libres et sans but lucratif obtienne les ressources qu'il mérite" ajoute ProtonVPN.

Mais expérimental ou non, ProtonVPN peut aussi rapporter beaucoup d'argent si Mozilla est satisfait des résultats du test et étend cette offre à l'ensemble de sa base de 300 millions d'utilisateurs.



Mozilla a déclaré avoir choisi ProtonVPN pour ce partenariat après avoir mené une évaluation approfondie d'une longue liste de services VPN leaders du marché. "Notre équipe a examiné de près une grande variété de facteurs, allant de la conception et la mise en œuvre de chaque service VPN et des logiciels qui l'accompagnent, à la sécurité du réseau et des systèmes internes du fournisseur" explique Chris More, chef de produit, croissance et services chez Mozilla.

"Nous avons examiné les politiques de confidentialité et de conservation des données de chaque fournisseur afin de nous assurer qu'ils conservent le moins de données possible sur les utilisateurs" a ajouté M. More. "Et nous avons pris en compte de nombreux autres facteurs, y compris les lois locales sur la vie privée, les antécédents de l'entreprise, la transparence et la qualité du soutien." L'organisation a choisi ProtonVPN, un service VPN de la même société qui gère également le fournisseur de messagerie sécurisée ProtonMail.

Cette expérience et le partenariat ProtonVPN sont une tentative pour Mozilla de diversifier ses sources de revenus. Depuis la dernière décennie, la grande majorité des revenus de Mozilla Corporation provient des redevances générées par les partenariats de recherche sur le navigateur Web Firefox. La plus grande source de revenus, et de loin, est le partenariat de Mozilla avec Google.

L'organisation cherche d'autres sources de revenus depuis des années, mais avec peu de succès. Mozilla ne dit pas pour combien de temps cette expérience durera, mais les premiers retours montrent l'intérêt et les réactions positives de la communauté Firefox.

Les VPN sont des produits logiciels populaires et recherchés de nos jours parce qu'ils permettent aux utilisateurs d'accéder à Internet par le biais de connexions chiffrées qui sont protégées contre la surveillance et l'écoute clandestine au niveau des fournisseurs de services Internet ou du gouvernement.

A lire aussi :

OpenStack : au-delà du cloud computing (edge computing, containers, CI/CD,...)

OpenStack s'oriente désormais bien plus loin que le cloud en mode IaaS. Et cela se voit dans la manière dont la fondation...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité