publicité

Orange, SFR et Bouygues Telecom couvrent 98 % de la population en 4G


Technologie : SFR affiche une couverture de 98 % de la population en 4G et rejoint ainsi Orange et Bouygues Telecom. Les 99 % sont promis pour fin 2018. La couverture du territoire demeure pour sa part moins flatteuse.

Comme nous l’avions prévu le mois dernier (voir notre précédent article « 98 % de couverture 4G pour Orange et Bouygues Telecom »), SFR rejoint Orange et Bouygues Telecom dans le club des opérateurs couvrant 98 % de la population en 4G. Les trois acteurs devront toutefois maintenir leurs efforts pour décrocher leur objectif de 99 % de couverture de la population en 4G d’ici fin 2018.

 

Ces chiffres sont confirmés par l’ANFR, qui vient de livrer ses données au premier novembre 2018 :

  • Orange : 17 378 sites 4G actifs, +489 en octobre ;
  • SFR : 16 603 sites, +203 ;
  • Bouygues Telecom : 16 361 sites, +151 ;
  • Free Mobile : 11 644 sites, +223.

« Au 1er novembre, 43 553 sites 4G sont autorisés par l’ANFR, dont 38 895 en service, tous opérateurs confondus », précise l’agence nationale des fréquences. La progression des mises en service de sites 4G est de 1,4 % sur un mois. Soit mieux que les 1 % mesurés le mois dernier.

Free Mobile reste en retrait, avec seulement 92 % de la population couverte. Mais l’opérateur s’est montré très actif, en particulier sur la bande des 700 MHz, où les demandes d’autorisation et les mises en service de sites ont nettement progressé.

La 4G pour tous… mais pas partout

Au premier novembre 2018, la 4G est bien présente sur le territoire français, avec 43 553 sites autorisés, contre 47 922 pour le 3G et 41 287 pour la 2G. Si la couverture de la population est bonne, le maillage du territoire reste encore loin de se montrer satisfaisant :

  • Orange : 85 % ;
  • SFR : 78 % ;
  • Bouygues Telecom : 76 % ;
  • Free Mobile : 66 %.

Lors de la mise en place de son New Deal mobile, le gouvernement a redistribué des fréquences pour la 4G, mais en insistant sur le fait que les opérateurs auront la responsabilité d’éliminer toutes les zones blanches (voir l’article « L’Arcep redistribue les fréquences mobiles 900 et 2100 MHz à parts égales, Free grand gagnant »). Pour le moment, seul Orange semble en mesure d’atteindre cet objectif à moyen terme.

À noter, Orange rejoint Bouygues Telecom dans la course à la 5G, en décrochant des autorisations pour 6 sites 5G expérimentaux œuvrant dans la bande des 3,5 GHz. Bouygues Telecom en dispose pour sa part de 18 alors que les compteurs de SFR et Free Mobile restent bloqués à 0.

A lire aussi :

Arrestation de son DAF, arrêt des commandes : Huawei dans la tourmente

la fille du fondateur de Huawei pourrait être extradée vers les Etats-Unis demain. Et ce dans un contexte où les...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

2 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • Je ne sais pas d'où sort ce classement. Étant abonné la poste mobile avec donc l'opérateur SFR, la 4G est lamentable 2,08Mb/s et 1,43Mb/s pour le téléchargement. Par ailleurs, des coupures dans les communications pouvant aller jusqu'à 30 mn ( les personnes appelants tombent directement sur la boîte vocale) et ceci à Enghien les Bains tout comme à Paris. La Poste mobile Me répond par téléphone que SFR est en train de moderniser ses antennes!!!
  • 
  • c'est là qu'on se dit que free, c'est vraiment du vent
publicité