publicité

Roger ! Un Keno, des clopes et du Bitcoin !


Technologie : Et un ballon de blanc sec ! Les buralistes devraient commencer à écouler des bitcoins au début de l'année prochaine. De quoi faire exploser les cours ? Pas sûr.

Ventes de tabac en berne, fin des vignettes automobiles, que faire pour les buralistes français ? Leur faire vendre des bitcoins bien sûr ! En un sens, cela a beaucoup à voir avec les tickets de loto et autres jeux à gratter, également vendus par ces mêmes commerçants !



Les buralistes devraient commencer à écouler des bitcoins au début de l'année prochaine mentionne Reuters. Et ce suite à un accord avec une société française, Keplerk, un acteur de la fintech. Les buralistes vont vendre à leurs clients des bons d'achat qui pourront être utilisé pour obtenir de la crypto-monnaie par l'intermédiaire d'un porte-monnaie électronique appartenant à Keplerk, qui prendra 7% de commission sur chaque transaction. Ils deviendront donc les premiers magasins physiques à vendre des bitcoins.

Keplerk travaille depuis un an et demi sur ce projet. Reste que les régulateurs français, y compris la banque centrale, ont mis en garde les épargnants contre les risques potentiels associés à l'investissement dans les crypto-monnaies. La banque centrale a sur ce sujet déclaré ne pas superviser l'initiative de Keplerk.

"Ce sont des actifs purement spéculatifs et non des devises. Ceux qui investissent dans le bitcoin ou d'autres actifs de ce type le font à leurs propres risques" a déclaré la Banque centrale dans un communiqué mercredi dernier.

Les 24.000 débits de tabac agréés en France se sont déjà diversifiés pour vendre des billets de loterie, des crédits pour les opérateurs de téléphonie mobile ou encore des services de streaming vidéo et musical.

Le Bitcoin attire de nombreux investisseurs dont certains jugent que cette monnaie à la capacité de remodeler la finance mondiale en remplaçant les moyens de paiement traditionnels. D'autres sont assez prosaïquement attirés par des gains rapides.

En décembre dernier, un bitcoin valait 20.000 dollars. Il a depuis perdu les trois quarts de sa valeur, passant sous la barre des 4.500 $ mardi dernier.

A lire aussi :

Mt.Gox : la justice japonaise réclame dix ans de prison pour Karpeles

Les procureurs réclament une longue peine de prison. Mark Karpeles a nié avoir volé des fonds d'investisseurs.

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

2 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • C'est tout de même pénible d'être journaliste et d'écrire des articles sans prendre la peine de faire quelques recherches. Il est possible d'acheter des bitcoins et bien d'autres cryptoactifs (mais aussi de les vendre ce que KeplerK ne propose pas), en France, dans un lieu physique depuis 2015 ...au Coinhouse Store, au 35 rue du Caire à Paris, qui s'appelait jusqu'en début d'année 2018, "La Maison du Bitcoin". Nous comptons plus de 100 000 clients, en ligne sur notre site ou dans notre espace commercial.

    Les commissions varient de 2% à 4,9%. Et au delà des opérations d'achat et de vente, Coinhouse propose de nombreux services et du contenu pour comprendre et investir en toute connaissance de cause.

    S'agissant de la régulation, je vous invite à consulter l'article 26 bis de la loi Pacte pour comprendre les enjeux de la régulation. Laissons la banque centrale loin du sujet pour le moment, cela se passe avant tout en France avec l'AMF et l'ACPR. http://www.assemblee-nationale.fr/15/amendements/1237/AN/2492.asp
  • 
  • A part pour spéculer, à quoi sert le bitcoin ? Quel commerçant accepte une monnaie dont le cours peut varier de 20% en quelques jours ? En France, je n'en connais pas, sans compter que cela doit attirer les contrôles fiscaux vu l'opacité du système (pour les entreprises)...
publicité