publicité

Résultats Q3 : Snapchat déçoit une nouvelle fois


Business : Snapchat progresse en revenus mais régresse en nombre d'utilisateurs. Et c'est ce qui inquiète le plus ses investisseurs...

Les difficultés s'accumulent pour Snapchat. Les résultats financiers délivrés hier pour la période du troisième trimestre 2018 ont déçu les investisseurs. La principale raison de cette déception provient du fait que Snapchat continue de perdre des utilisateurs actifs journaliers (Daily Active Users, ou DAU).

Le réseau social au fantôme a ainsi annoncé 186 millions de DAU contre une prévision à 186,1 millions, ce qui en soit ne constitue pas un delta très important mais ce chiffre est surtout inférieur d'environ 1% par rapport au trimestre dernier. En d'autres termes : Snapchat perd des utilisateurs, qui se tournent volontiers vers Instagram, maintenant que ce dernier a siphonné la plupart de ses fonctionnalités.

Pour autant, Snapchat annonce des revenus en hausse : 298 millions de dollars contre les quelques 283,3 millions anticipés par les analystes. Conséquence logique, le revenu par utilisateur (ARPU) est en hausse (1,60 dollar contre les 1,52 prévus). Les efforts de monétisation tous azimuth entrepris par Snapchat semblent donc doucement porter leurs fruits.

Mais les analystes et les investisseurs semblent reléguer cette bonne nouvelle au second plan, considérant qu'un réseau social qui perd des utilisateurs est un réseau social malade. Quoiqu'il en soit, la conséquence de cette session d'annonce de résultats aura été sans appel. Après la session, le cours de l'action $snap a connu son cours le plus bas depuis l'introduction en bourse de l'entreprise. Mauvais signe...

Autre mauvais signe, les tensions à la direction commerciale du réseau et le management d'Evan Spiegel. Le CEO de Snapchat avait décidé il y a peu de promouvoir Kristen O’Hara, alors VP Sales pour le territoire américain, au poste de CBO, Chief Business Officer. Récemment employée par Snapchat après moult années passées chez TimeWarner, elle avait rejoint les rangs du réseau social avec une feuille de route qui semblait, selon des sources proches du dossier, emporter l'adhésion de tous.

Malgré cela, Spiegel est quelques jours plus tard revenu sur sa décision, lui préférant, Jeremi Gorman, en provenance d'Amazon. Incompréhensible pour beaucoup, à commencer par Kristen O’Hara elle-même qui a quasi-immédiatement démissioné.

Software, hardware, légal, revenu, finance... entre ceux qui ont jeté l'éponge et ceux qu'on a éconduit, depuis 18 mois, Snapchat aura remplacé la quasi totalité de ses executives. Difficile dans ces conditions d'entrevoir une sortie honorable pour Spiegel, lui qui a déjà refusé de vendre.

Peut-être qu'Amazon est un bon candidat au rachat ? Maintenant que le partenariat avec le géant du e-commerce est effectif et a permis de créer "le shazam du shopping", l'étape suivante est peut être un rachat pur et simple ? De quoi accélérer le potentiel social d'Amazon, domaine où la firme de Jeff Bezos a toujours peiné. Il n'y a rien de sérieux qui peut le laisser penser à date et nul ne sait ce que Spiegel a en tête... A moins que la nomination subite de Jeremi Gorman ne soit peut être pas si fortuite ?

Suivez moi sur Twitter :

A lire aussi :

Deux ou trois choses à propos de Snapchat...

Cher Evan, Cher Bobby, Pauvres fous. Pauvres jeunes fous. Evan, Bobby si ce que rapporte le Wall Street Journal est...

Benoit Darcy

A propos de Benoit Darcy

Ex-journaliste, aujourd’hui eMarketer & Bizdev dans le secteur de l’entertainment. Un goût prononcé pour l'entrepreneuriat, le design produit, l'innovation, les startups, et... San Francisco. Suivez-moi sur twitter.com/zdar ou facebook.com/benoitdarcy

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

Connectez vous ou Enregistrez-vous pour commencer la discussion
publicité